Thierry DARMANIN

Responsabilités


Distinctions

  • 2014 Médaille Jean Rist

Biographie

Après un cursus universitaire classique en chimie à l’UNS, Thierry Darmanin obtient en 2004 un master professionnel dans le domaine des matériaux à l’Université de Toulon puis un master recherche à l’UNS. Il effectue alors un stage dans le laboratoire Chimie des Matériaux Organiques et Métalliques (CMOM) sous la direction du Prof. Frédéric Guittard puis obtient une bourse ministérielle pour faire une thèse dans le même laboratoire, thèse qu’il soutient en décembre 2008. Sa thèse consistait en l’élaboration de surfaces superhydrophobes et superoléophobes c’est-à-dire capable de repousser de l’eau ou des huiles. 7 publications ont été acceptées à l’issue de cette thèse dont une publication dans le Journal of the American Chemical Society (JACS).

En 2009, il rejoint l’Institute for Health and Consumer Protection de la Commission Européenne (Ispra, Italie) en tant que post-doctorant et travaille à l’élaboration de nanoparticules métalliques de différentes tailles et formes pour étudier leur impact sur la toxicité humaine. En septembre 2009, il intégre le CMOM en tant que Maître de Conférences ; ce laboratoire fusionnera en 2012 avec le laboratoire Physique de la Matière Condensée (LPMC).

Ses travaux de recherche concernent le contrôle de ces propriétés superhydrophobes et superoléophobes ainsi que de nombreuses applications afin de réduire l’adhésion bactérienne, par exemple. En décembre 2013, il obtient son habilitation à diriger la recherche (HDR) puis en 2014 la médaille Jean Rist remis par la Société Française de Métallurgie et de Matériaux.

A ce jour, ses travaux ont fait l’objet de 67 publications dans des journaux à fort impact facteur et 4 couvertures de journaux.