Stéphane NOSELLI

Responsabilités


Distinctions

Biographie

Entré au CNRS juste après l’obtention de sa thèse en 1992 à l’Université de Toulouse, Stéphane Noselli reçoit la médaille de bronze du CNRS six ans plus tard. Il effectue ensuite un stage à l’Université d’Harvard de 1998 à 2000 pendant lequel il mûrit son projet de recherche sur l’asymétrie droite/gauche. À son retour, il s’installe à l’Institut de biologie du développement et cancer, à Nice, devenu aujourd’hui l’Institut de Biologie Valrose dont il est désormais le directeur.

Utilisant la drosophile comme modèle génétique de référence, Stéphane Noselli et son équipe de recherche « Morphogenèse épithéliale et asymétrie droite/gauche chez la drosophile » ont apporté de nombreuses contributions originales en biologie du développement. Depuis 1999, entouré des chercheurs, ingénieurs et techniciens de son équipe, il a caractérisé plusieurs mécanismes fondamentaux de l’embryogenèse, de la morphogénèse et de l’établissement de l’asymétrie Droite/Gauche au cours du développement.

Stéphane Noselli a été nommé le 7 mai 2014 membre de l’European Molecular Biology Organization (EMBO). Son élection souligne l’excellence de ses travaux scientifiques et la reconnaissance internationale de ses recherches. Élus par un processus très sélectif par les membres de l’organisation, environ 50 chercheurs, les plus reconnus de leur domaine, rejoignent chaque année l’EMBO qui compte actuellement près de 1600 chercheurs dont 66 Prix Nobel. Les membres de l’EMBO ont un rôle primordial dans l’organisation de la recherche Européenne en biologie et dans ses orientations scientifiques.