Matthieu SONNATI

Responsabilités


Distinctions

Biographie

Le jeune talent âgé de 29 ans a remporté ce prix grâce à ses travaux sur des composants végétaux pour des peintures écologiques et à séchage rapide composées au moins de 95% de matières premières issues d’huiles ou de déchets végétaux.

Matthieu Sonnati est titulaire d’un Master en Sciences des Matériaux et un Doctorat en Chimie de l’Université Nice Sophia Antipolis. Il a précédemment travaillé en tant qu’ingénieur au centre de recherche de Springhouse de Rohm and Haas, filiale de Dow (Pennsylvanie, USA). Il a rejoint Ecoat à sa création, début 2011, et encadre désormais l’équipe R&D. Ses projets se concentrent sur la synthèse et la caractérisation de polymères notamment biosourcés, la mise en forme des plastiques, la formulation des peintures et adhésifs, l’impression 3D et l’édition numérique (ebooks). Il est l’auteur de 4 brevets, d’une revue (Green Chemistry) et de manuels (la Chimie Orga en 3 mois).

Ecoat est spécialisée dans le développement de composants biosourcés (d’origine renouvelable) permettant la réalisation de peintures plus respectueuses de l’environnement et de leurs utilisateurs. L’entreprise compte 12 employés dont 9 ingénieurs/doctorants/docteurs dans son équipe R&D. Cette forte dimensions R&D explique le rythme soutenu des innovations qui sortent de cette start-up. En 2012, Ecoat a lancé sur le marché sa gamme « Secoia » : des liants alkydes pour peintures à l’eau à plus de 95 % biosourcées. Plus récemment, Ecoat a lancé sa toute nouvelle technologie de séchage « Leaf Tech », permettant un séchage rapide des peintures à l’eau sans recours à des catalyseurs à base de cobalt, bannis par la réglementation REACH.

C’est ainsi que la vieillissante chimie des « glycéro » en solvant refait peau neuve : à l’eau, avec des matières premières biosourcées et sans cobalt comme agent de séchage !