Arnaud ZENERINO

Responsabilités


Distinctions

Biographie

Son travail de recherche, développé au sein du groupe « Surfaces et Interfaces » et dirigé par le Pr. Frédéric Guittard porte sur le développement de nanoparticules polymérisées en réseau actif ou bioactif pour la protection ou la décontamination. Les agents chimiques militaires ou civils sont des composés organophosphorés qui par leur importante toxicité peuvent provoquer, par exemple, des brûlures de la peau, la suffocation et même la mort de l’être humain en attaquant son système nerveux. Afin de limiter cette contamination, la protection de la peau contre ces agents chimiques requière l’élaboration de nouveaux produits cosmétiques. Le travail confié pour cette thèse est la réalisation d’un nanocomposite constitué de nanoparticules inorganiques greffées à un polymère modificateur de rhéologie pour l’obtention de propriétés barrières efficaces contre ces agents chimiques. Lors de tests de perméation in vitro sur des membranes synthétiques envers des agents organophosphorés, le greffage des nanoparticules aux polymères a mis en évidence un effet protecteur significatif par rapport au polymère seul et par rapport à une formulation protectrice connue à l’heure actuelle.

Parcours : après l’obtention en 2006 d’un BTS de Chimie, Arnaud Zénérino intégre l’Université Nice Sophia Antipolis où il obtient la Licence de Chimie en 2007 puis le Master Recherche Vie, Matériaux, Environnement en 2009. Durant le Master, il effectue le stage de recherche au sein du groupe dirigé par M. Guittard lui permettant ainsi de développer un intérêt particulier pour les matériaux aux propriétés exceptionnelles, dont les nanomatériaux. Il effectuera ensuite les travaux de thèse, financés par la Délégation Générale de l’Armement et encadrés par le Maître de Conférences Sonia Amigoni et le Colonel - Pharmacien Chef Denis Josse, de 2009 à 2012. Durant l’année 2012-2013, un poste d’Attaché Temporaire d’Enseignement et de Recherche lui a permis de découvrir l’enseignement mais aussi parallèlement de continuer à développer de nouveaux composés barrières et de déposer des brevets.