Projet 5 : Découvertes et appropriations créatives des altérités culturelles

Porteurs de projet

  • Sarah ANDRIEU (CTEL) ;
  • Christian RINAUDO (URMIS)

Laboratoires et/ou équipes UNS concernés

Partenaires

  • Centro de Investigaciones y Estudios Superiores en Antropología Social (CIESAS), Mexique
  • Université de Carthagène, Colombie
  • Laboratoire d'Ethnomusicologie et d'Organologie de l'Université de Montréal

Personnes réellement impliquées (effectif global + détail nom, statut, laboratoire) : 11

  • Sarah ANDRIEU, CTEL
  • Jean-Philippe BLANCHARD, doctorant, URMIS
  • Luc CHARLES-DOMINIQUE, LIRCES
  • Federica FRATAGNOLI, CTEL
  • Nathalie GAUTHARD, LIRCES
  • Yvan GASTAUT, URMIS
  • Arnaud HALLOY, LAPCOS
  • Marie LIENARD-YETERIAN, LIRCES
  • Valérie PIETRI, URMIS
  • Christian RINAUDO, URMIS
  • Arihana VILLAMIL, doctorante, URMIS

Objectifs

Ce projet vise à rendre compte de la transnationalisation de pratiques et de styles culturels par lesquels de nouveaux modes d’expression des altérités se produisent et se diffusent. Que ce soit à partir de la découverte des altérités musicales (Charles-Dominique, 2014) et de leur mise sur un marché mondial, des représentations médiatiques des expressions culturelles de groupes minoritaires et de leur impact dans la construction des imaginaires nationaux (Gastaut et Gaertner, 2014), de l’implantation au Nord de pratiques traditionnelles du Sud (musiques, danses, chants, pratiques festives...) et de l’impact de ces appropriations créatives sur les pratiques sociales et artistiques dans les foyers d’origine, ou encore de la prise en compte de processus inverses par lesquels des artistes non occidentaux s’approprient des styles, des techniques et des imaginaires « d’ailleurs » pour nourrir leurs propres pratiques créatives (Andrieu, 2014), l’objectif est de considérer les apports des différentes disciplines (anthropologie, études littéraires, cinématographiques, ethnomusicologie, sociologie) et approches méthodologiques (études de corpus, démarches ethnographiques...) à partir desquelles cet objet est abordé dans les équipes de recherche impliquées.

La première action à mettre en œuvre sera d’organiser un workshop (fin 2014) permettant aux membres de ce projet de connaître leurs travaux respectifs et de définir les activités à venir.

A partir de là, le premier objectif consistera en la mise en place à partir de janvier 2015 d’un séminaire mensuel d’enseignement par la recherche réunissant les chercheurs, doctorants, post-doctorants, étudiants de master intéressés par le thème du projet et fonctionnant comme un lieu de réflexivité et de partage tant pratique que théorique, particulièrement propice au développement des projets collectifs (publications collectives, coordination de numéros de revues, réponses collectives à des appels à projets, organisation de colloques et de journées d’études, etc.).

Financements externes (ANR, Région, Europe...)

  • ANR Ecrans et Inégalités (ECRIN)
  • Contrat doctoral 2014 de Arihana Villamil, URMIS, Ethnicité, marché et altérité. Etude de cas à partir de la musique de gaïta en Colombie, de 1950 à nos jours.

 

Manifestations scientifiques

La première étape a été de mettre en place depuis janvier 2015 un séminaire régulier d’enseignement par la recherche réunissant chercheurs, doctorants, post-doctorants, étudiants de master intéressés par le thème du projet et fonctionnant comme un lieu de réflexivité et de partage tant pratique que théorique, propice au développement de nouveaux projets collectifs (publications collectives, coordination de numéros de revues, réponses collectives à des appels à projets, organisation de colloques et de journées d’études, etc.).
Plusieurs séances ont déjà eu lieu, à chaque fois consacrées à des thèmes de recherche impliquant des pratiques de danse, de musique ou concernant le cinéma:

Mercredi 14 janvier 2015: Arnaud Halloy (LAPCOS) et Federica Fratagnoli (CTEL)
Comment travailler l’articulation entre esthétique et politique ?

Vendredi 20 février 2015: Sara Andrieu (CTEL) et Christian Rinaudo (URMIS)
Processus d’appropriations culturelles à partir de deux terrains: danse contemporaine entre le Burkina Faso et la France; musique et danse traditionnelle entre le Mexique et les Etats-Unis.

Vendredi 29 mai 2015: Meriem Alaoui (LIRCES) et Elisa Lhartolat (CTEL)
“L’enjeu de l’authenticité : ‘Jouer avec la tradition dans un contexte performatif”

Jeudi 17 décembre 2015: Marie Lienard-Yeterian (LIRCES) et Jean-Philippe Blanchard (URMIS)
“Approches croisées du cinéma: sociologie et cultural studies”

Vendredi 26 février 2016: Daniela Guzman (CTEL) et Arhiana Villamil (URMIS) 
"Appropriations de pratiques culturelles "traditionnelles" en Amérique latine de 1950 à nous jours : entre discours institutionnels et mouvements de dissidence. Études des cas de la Gaïta en Colombie et de la Cueca urbana au Chili”.