Projet 1 : ASCA (Archéosciences Côte d'Azur) : Traçabilité des Ressources, des Usages et des Transferts

Porteurs de projet

Laboratoires et/ou équipes UNS concernés

Partenaires

  • FRANCE :
    • UMR CCJ (CNRS - AMU),
    • UMR CEMEF (CNRS – MinesParisTech, Sophia-Antipolis),
    • UMR LAMPEA (CNRS - AMU),
    • UMR LISA (CNRS – UCPP),
    • UMR LOV (CNRS – UPMC),
    • UMR TRACES (CNRS - UTJJ),
    • Institut National de Recherches Archéologiques Préventives (MESR, MCC, Paris),
    • SARL Paléotime (Villars-de-Lans).
  • EUROPE :
    • Ministero dei Beni e delle Attività Culturali e del Turismo – Surintendances archéologiques de Ligurie et des Pouilles (Italie),
    • Università di Genova (Italie),
    • Università di Pisa (Italie),
    • Musée du Laténium Neuchâtel (Suisse).

Personnes réellement impliquées (effectif global + détail nom, statut, laboratoire) : 51

  • Claude Albore-Livadie, DR émérite CNRS (UMR CCJ, Aix),
  • Lucia Angeli, Assist. UNIPI (Dept Preistoria Pisà),
  • Stéphane Azoulay, MC UNS (UMR ICN),
  • Didier Binder, DR CNRS (UMR CEPAM),
  • Thierry Blasco, IR CNRS (UMR LOV),
  • Giovanni Boschian, PR UNIPI (Dept Biologia Pisà),
  • Alain Burr, CR CNRS (UMR CEMEF),
  • Roberto Cabella, Ass. PR UNIGE (DIPTERIS Genova),
  • Luisa Carton, T UNS (UMR GEOAZUR),
  • Cyril Colin, T ENSMP (UMR CEMEF),
  • Fabien Convertini, ICR Inrap (UMR LAMPEA, Aix),
  • Michel Corsini, PR UNS (UMR GEOAZUR),
  • Evelyne Darque-Ceretti, MR émérite ENSMP (UMR CEMEF),
  • Gourguen Davtian, IR CNRS (UMR CEPAM),
  • Claire Delhon, CR CNRS (UMR CEPAM),
  • Léa Drieu, Doctorante (UMR CEPAM),
  • Gilles Durrenmath, T UNS (UMR CEPAM),
  • Xavier Fernandez, PR UNS (UMR ICN),
  • Gilbert Fiorucci, IR ENSMP (UMR CEMEF),
  • Marzia Gabrielle, Post-doctorante ANR (UMR GEOAZUR),
  • Laura Gaggero, Ass. PR UNIGE (DIPTERIS Genova),
  • Sylvain Gallet, IR UNS (UMR GEOAZUR),
  • Frédéric Georgi, IR CNRS (UMR CEMEF),
  • Louise Gomart, Post-doctorante ANR (UMR CEPAM),
  • Jean Guilaine, PR émérite, Collège de France (UMR TRACES, Toulouse),
  • Suzanne Jacomet, IR ENSMP (UMR CEMEF),
  • Arnauld Jouvenez, AI CNRS (UMR CEPAM),
  • Sandra Lacas-Gervais, MC UNS (CCMA),
  • Jean-Marc Lardeaux, PR UNS (UMR GEOAZUR),
  • Roberto Maggi, Chercheur associé, UNIGE (Scuola Dottorale, Genova),
  • Claire Manen, CR CNRS (UMR TRACES, Toulouse),
  • Lionel Massi, IR UNS (UMR ICN),
  • Arnaud Mazuy, AI CNRS (UMR CEPAM),
  • Angélique Micaelli-Nonza, MC UCPP (UMR LISA, Corte),
  • Véronique Michel, CR CNRS (UMR CEPAM),
  • Bernard Monasse, MR ENSMP (UMR CEMEF),
  • Gabriel Monge, IR ENSMP (UMR CEMEF),
  • Pierre Montmitonnet, DR CNRS (UMR CEMEF),
  • Italo Muntoni, Archeologue (SBA Puglia),
  • François Orange, IR UNS (CCMA),
  • Chiara Panelli, Doctorante (UMR CEPAM et DAFIST Genova),
  • Antoine Pasqualini, IE CNRS (UMR CEPAM),
  • Michele Piazza, Ass. PR UNIGE (DIPTERIS Genova),
  • Giovanna Radi, PR UNIPI (Dept Preistoria Pisà),
  • Martine Regert, DR CNRS (UMR CEPAM),
  • Christophe Renac, PR UNS (UMR GEOAZUR),
  • Sabine Sorin, AI CNRS (UMR CEPAM),
  • Elisabetta Starnini, Archeologue (SBA Liguria),
  • Jean-Denys Strich, T CNRS (UMR CEPAM),
  • Carlo Tozzi, PR émérite UNIPI (Dept Preistoria Pisà),
  • Chrystelle Vérati, MC UNS (UMR GEOAZUR),

Objectifs

Ce projet a pour objectif d’appréhender les comportements humains, les phénomènes de diffusion et les pratiques sociales dans le contexte des mutations culturelles, économiques et environnementales qui prennent place à la fin des temps préhistoriques dans l’arc tosco-liguro-provençal (12 derniers millénaires). Ces changements se caractérisent à la fois par un réchauffement climatique et par la succession de processus sociaux majeurs (de la néolithisation à la construction des sociétés urbaines). Ils sont particulièrement sensibles à l’échelle du corridor littoral ligure, dans des contextes géologiques et physiographiques très spécifiques, entre mer et montagne, par ailleurs fortement contraignants pour les mobilités humaines et la construction des terroirs agropastoraux.

Toute l’originalité du projet repose sur la recherche de traceurs et marqueurs des activités anthropiques, des évolutions environnementales, de la territorialité et des relations Hommes-milieux, depuis les morphologies macroscopiques jusqu’aux marqueurs pétrographiques, chimiques et biochimiques en passant par l’analyse microscopique des surfaces des objets archéologiques.

Résolument interdisciplinaire, à la croisée des sciences humaines et sociales, des sciences environnementales, des géosciences et des sciences physico-chimiques, ce projet met en synergie, autour d’un objet commun de recherche i.e. les ressources des populations de la fin de la Préhistoire, les compétences de quatre laboratoires assurant une complémentarité territoriale entre les sites de Nice et de Sophia Antipolis (CEPAM, GEOAZUR, ICN et CEMEF).

Ce dispositif est fondé sur le triptyque Recherche / Enseignement / Valorisation.  Il est fortement ancré dans le territoire, tant pour ce qui concerne l’espace géographique considéré pour la recherche, que la structuration des acteurs de l’archéologie et des patrimoines naturel et culturel en PACA Est (monde académique, collectivités territoriales, acteurs de l’archéologie préventive, instances muséales, parcs naturels). En outre, ce positionnement s’accompagne d’une intensification du partenariat franco-italien, principalement fondé aujourd’hui sur des accords avec les universités de Genova et Pisa.

 

Ce projet contribue à l’identification et à la promotion de l’UNS comme un des acteurs majeurs de la recherche, de l’enseignement et de la valorisation sur le Patrimoine préhistorique et archéologique, avec une niche scientifique très spécifique, et articulant toutes les étapes de production et de diffusion des connaissances du domaine : recherches sur une période-clé de l’humanité au sein d’un territoire bien circonscrit, développements méthodologiques et analytiques, développement de l’expérimentation, accès aux référentiels et bases de données, enseignement interdisciplinaire, valorisation publique des résultats dans l’espace socio-culturel.

L’originalité des approches développées sera à même d’attirer des étudiants et des jeunes professionnels autour du potentiel éducatif et scientifique, et d’aboutir à des programmes de médiation culturelle et scientifique répondant à une forte demande tant du grand public au sens large que des scolaires (expositions, parcours archéologiques, classe patrimoine, etc.).

Les retombées de ce projet seront à la fois scientifiques, techniques et économiques. Scientifiques dans la mesure où nous aurons progressé sur la compréhension des déclinaisons locales des phénomènes de mutations environnementales et socio-économiques tout en les replaçant à l’échelle globale méditerranéenne. Techniques en raison des développements méthodologiques qui seront menés tant pour la caractérisation des archéomatériaux que dans l’élaboration de référentiels, de bases de données et de matériauthèques certifiées. Économiques puisque ce programme de recherche s’accompagne d’un volet de valorisation visant à diffuser les recherches vers les scolaires et le grand public, notamment à travers une plate-forme d’archéologie expérimentale, et qu’il implique des partenaires socio-économiques des collectivités territoriales mais aussi de l’Inrap et de sociétés privées d’archéologie avec lesquelles nous sommes conventionnés.

Financements externes (ANR, Région, Europe...)

Action n° 1 :

                Titre : CIMO « Céramiques imprimées de Méditerranée occidentale : recherche interdisciplinaire sur la poterie du Néolithique ancien : matières premières, productions, usages, transferts » http://www.cepam.cnrs.fr/cimo/

                Porteur de projet : Didier Binder

                Laboratoires et/ou équipes UNS concernés : UMR CEPAM, UMR GEOAZUR, UMR ICN

                Partenaires : UMR CEMEF (CNRS Mines ParisTech), Institut National de Recherches Archéologiques Préventives (MESR, MCC), Ministero dei Beni e delle Attività Culturali e del Turismo (Italie : Soprintendenze archeologice Liguria e Puglia)

                Entités associées : UMR CCJ (CNRS - AMU), UMR LAMPEA (CNRS - AMU), UMR LISA (CNRS – UCPP), UMR TRACES (CNRS - UTJJ), Università di Genova ; Università di Pisà ;

                Personnes réellement impliquées : 48

  • Claude Albore-Livadie, DR émérite CNRS (UMR CCJ, Aix),
  • Lucia Angeli, Assist. UNIPI (Dept Preistoria Pisà),
  • Stéphane Azoulay, MC UNS (UMR ICN),
  • Didier Binder, DR CNRS (UMR CEPAM),
  • Giovanni Boschian, PR UNIPI (Dept Biologia Pisà),
  • Alain Burr, CR CNRS (UMR CEMEF),
  • Roberto Cabella, Ass. PR UNIGE (DIPTERIS Genova),
  • Luisa Carton, T UNS (UMR GEOAZUR),
  • Cyril Colin, T ENSMP (UMR CEMEF),
  • Fabien Convertini, ICR Inrap (UMR LAMPEA, Aix),
  • Michel Corsini, PR UNS (UMR GEOAZUR),
  • Evelyne Darque-Ceretti, MR émérite ENSMP (UMR CEMEF),
  • Gourguen Davtian, IR CNRS (UMR CEPAM),
  • Claire Delhon, CR CNRS (UMR CEPAM),
  • Léa Drieu, Doctorante (UMR CEPAM),
  • Gilles Durrenmath, T UNS (UMR CEPAM),
  • Xavier Fernandez, PR UNS (UMR ICN),
  • Gilbert Fiorucci, IR ENSMP (UMR CEMEF),
  • Marzia Gabrielle, Post-doctorante ANR (UMR GEOAZUR),
  • Laura Gaggero, Ass. PR UNIGE (DIPTERIS Genova),
  • Sylvain Gallet, IR UNS (UMR GEOAZUR),
  • Frédéric Georgi, IR CNRS (UMR CEMEF),
  • Louise Gomart, Post-doctorante ANR (UMR CEPAM),
  • Jean Guilaine, PR émérite, Collège de France (UMR TRACES, Toulouse),
  • Suzanne Jacomet, IR ENSMP (UMR CEMEF),
  • Arnauld Jouvenez, AI CNRS (UMR CEPAM),
  • Jean-Marc Lardeaux, PR UNS (UMR GEOAZUR),
  • Roberto Maggi, Chercheur associé, UNIGE (Scuola Dottorale, Genova),
  • Claire Manen, CR CNRS (UMR TRACES, Toulouse),
  • Lionel Massi, IR UNS (UMR ICN),
  • Arnaud Mazuy, AI CNRS (UMR CEPAM),
  • Angélique Micaelli-Nonza, MC UCPP (UMR LISA, Corte),
  • Véronique Michel, CR CNRS (UMR CEPAM),
  • Bernard Monasse, MR ENSMP (UMR CEMEF),
  • Gabriel Monge, IR ENSMP (UMR CEMEF),
  • Pierre Montmitonnet, DR CNRS (UMR CEMEF),
  • Italo Muntoni, Archeologue (SBA Puglia),
  • Chiara Panelli, Doctorante (UMR CEPAM et DAFIST Genova),
  • Antoine Pasqualini, IE CNRS (UMR CEPAM),
  • Michele Piazza, Ass. PR UNIGE (DIPTERIS Genova),
  • Giovanna Radi, PR UNIPI (Dept Preistoria Pisà),
  • Martine Regert, DR CNRS (UMR CEPAM),
  • Christophe Renac, PR UNS (UMR GEOAZUR),
  • Sabine Sorin, AI CNRS (UMR CEPAM),
  • Elisabetta Starnini, Archeologue (SBA Liguria),
  • Jean-Denys Strich, T CNRS (UMR CEPAM),
  • Carlo Tozzi, PR émérite UNIPI (Dept Preistoria Pisà),
  • Chrystelle Vérati, MC UNS (UMR GEOAZUR).

Objectifs : La poterie est abordée comme traceur des processus de diffusion du Néolithique entre 6000 et 5600/5500 BCE dans le bassin occidental de la Méditerranée avec 3 ateliers (Arc liguro-provençal et Haute-Tyrrhénienne ; Languedoc méditerranéen ; Italie du Sud). Le projet vise à une caractérisation des traditions techniques (procédés et méthodes, chaînes opératoires et savoir-faire). Il articule des approches en Archéologie (WP2 : Renouvellement des cadres chrono-culturels et contextuels), en Géologie (WP3 : Caractérisation multiscalaire des géomatières utilisées pour la fabrication), en Sciences des matériaux (WP4 : Caractérisation multiscalaire des méthodes de montage, finition, cuisson et usages) et en Chimie (Caractérisation chimique et biochimique des usages).

Financements externes: ANR 42 mois (2014/10 – 2018/03)

 

Action n° 2 :

                Titre : BioGéoChimPot « Biogéoarchéochimie des poteries archéologiques »

                Porteur de projet : Martine Regert

                Laboratoires et/ou équipes UNS concernés : UMR CEPAM, UMR GEOAZUR, UMR ICN, Centre Commun de Microscopie Appliquée

                Partenaires : UMR LOV (CNRS UPMC)

                Personnes réellement impliquées : 11

  • Stéphane Azoulay, MC UNS (UMR ICN),
  • Thierry Blasco, IR CNRS (UMR LOV),
  • Didier Binder, DR CNRS (UMR CEPAM),
  • Léa Drieu, Doctorante (UMR CEPAM),
  • Xavier Fernandez, PR UNS (UMR ICN),
  • Sandra Lacas-Gervais, MC UNS (CCMA)
  • Jean-Marc Lardeaux, PR UNS (UMR GEOAZUR),
  • Arnaud Mazuy, AI CNRS (UMR CEPAM),
  • François Orange, IR UNS (CCMA)
  • Martine Regert, DR CNRS (UMR CEPAM),
  • Chrystelle Vérati, MC UNS (UMR GEOAZUR).

Objectifs : Analyse conjointe des phases minérales et organiques au sein des pâtes céramiques afin d’optimiser les protocoles d’extraction des lipides et des protéines pour la caractérisation des fonctions des poteries archéologiques.

Financements externes : Mission à l’Interdisciplinarité 12 mois (2015)

 

Autres actions de recherche articulées avec ASCA

 

Autres actions de formation articulées avec ASCA :

  • Master interdisciplinaire Sciences et Lettres PPA  « Préhistoire, Paléoenvironnement, Archéosciences » http://www-cepam.unice.fr/master_ppa/, porteur : D. Binder ; partenaires : UMR CEPAM, UMR GEOAZUR, Università degli studi di Genova, Università degli studi di Pisa, Musée du Laténium Neuchâtel, SARL Paléotime
  • Ecole Thématique CNRS ARCHEOBIOS, porteur I. Théry-Parisot, CEPAM, 2015 : initiation et mise à jour des connaissances en matière de prélèvement, échantillonnage, analyse et interprétations des archives biologiques et des biomatériaux archéologiques ;  http://www.cepam.cnrs.fr/archeobios/ ;
  • Action Nationale de Formation CNRS « TRACEO », porteur S. Beyries, CEPAM, 2015 ; partenariat UMR TRAJECTOIRES Nanterre : poser les problématiques fonctionnelles et enseigner les bases méthodologiques permettant aux technologues de réaliser une première lecture tracéologique de leur matériel archéologique ; http://www.cepam.cnrs.fr/stage-traceo/ ;
  • Ecole thématique CNRS « SILEX », porteur D. Binder, CEPAM, soumis pour 2016 ; partenariat  UMR GEOAZUR UNS, UMR PACEA Bordeaux, SARL Paléotime Vilars-de-Lans, Centre National de Préhistoire - Ministère de la Culture et de la Communication, Institut national d’Archéologie Préventive : théorie et pratique des nouvelles méthodes de caractérisation des silex et silcrètes fondées sur leurs interactions avec l’environnement

Manifestations scientifiques