Etude sur les habitudes alimentaires et l’activité physique

Le 30 mars 2016 à la Faculté des Sciences du Sport, les étudiants du master1 NAPPES, en collaboration avec le CROUS, ont réalisé une étude portant sur les habitudes alimentaires des étudiants en STAPS pratiquant de l'activité physique. L'analyse nutritionnelle des plateaux-repas a permis de montrer certaines tendances.

Cette année, les étudiants de première année de Master NAPPES (Nutrition, Activité Physique, Prévention, Education, Santé) ont travaillé sur un projet portant sur les habitudes alimentaires et l’activité physique des étudiants en STAPS sur le site de l’UFR à partir de questionnaire et d’analyse des plateaux repas

Les résultats révèlent que la population étudiante de l’UFR STAPS Nice est très disparate. En ce qui concerne la quantité d’heures d’activité physique, le nombre de sports représentés, les besoins nutritionnels sont donc très variés, tant sur le plan quantitatif que qualitatif.

L’analyse nutritionnelle des plateaux-repas a montré que l’apport énergétique total du déjeuner (29%) semble relativement faible lorsque comparé à la dépense énergétique moyenne journalière.

Les étudiants qui déjeunent au restaurant universitaire ont une alimentation relativement équilibrée sur le plan des macronutriments (glucides, lipides,  protides). On remarquera cependant un déficit prononcé en acides gras polyinsaturés (bonnes graisses qui favorisent la diminution du cholestérol), et une légère surconsommation de protéines.

En revanche au niveau des micronutriments (vitamines, minéraux, oligo-éléments, etc.),  Il a été observé un déficit prononcé en Magnésium, Fer, Vitamine D et C. Les écart-types très prononcés soulignent une forte disparité, avec des étudiants proches des apports recommandés (ANC) et d’autres dont l’apport est déficitaire.


Ce projet a permis de réaliser un état des lieux des conditions nutritionnelles actuelles, soulevant par exemple deux problèmes alimentaires : seulement 50% des personnes interrogées respectent les recommandations nationales sur le plan des fruits et légumes et 25% seulement respectent les apports en protéines. Basés sur la prise de conscience et l’information, différents ateliers ont été mis en place.

 

Cette étude a permis de donner un état des lieux de la situation au restaurant universitaire de l’UFR STAPS Nice. Les résultats du travail des étudiants du Parcours NAPPES montrent la nécessité de mettre en place des mesures de prévention sur le plan de la nutrition des étudiants en STAPS ; par exemple :

 

- Améliorer l’information de l’étudiant sur ses besoins nutritifs en fonction du nombre et du type d’heures de sport réalisées dans la journée, ainsi que la position du repas par rapport à celle-ci (avant/après).

- Augmenter la consommation en incluant obligatoirement un fruit dans le menu en supplément du dessert

- Donner envie aux étudiants de déjeuner au restaurant universitaire afin d’avoir une action sur leurs habitudes alimentaires, qui pour la plupart sont déséquilibrées.

 

Télécharger les posters