Matita VAN DIJK

Responsable de l’Action sociale et référent RH Handicap

Après le baccalauréat, Matita a fait un BTS Tourisme puis a travaillé 3 ans dans le tourisme notamment chez Air France et dans l’hôtellerie en France et au Pays Bas.

Puis, elle a intégré le DESS GATH « Gestion et Aménagement Touristiques et Hôteliers » à l’Université Nice Sophia Antipolis et a travaillé à l’Office de Tourisme de Paris pour son mémoire de fin d’études.

Entre 2002 et 2010, elle a géré des galeries d’art pour deux artistes de la Côte d’Azur ainsi que leur communication. Elle a travaillé également dans l’hôtellerie de luxe à Vence.

En mars 2012, elle entre au Secrétariat de la Direction Générale des Services de l’UNS. Cette mission l’a immédiatement intéressée par la diversité des tâches et le travail relationnel inhérent au poste. Puis, par mouvement interne, elle a rejoint la Direction des Ressources Humaines en tant qu’assistante du Directeur des Ressources Humaines (DRH).

En septembre 2015, elle devient responsable de l’action sociale et réferente RH handicap de l’Université Nice Sophia Antipolis à la suite de son recrutement sur un poste ITRF Technicien de catégorie B.

Ces deux missions sont étroitement liées car chacune a pour objectif notamment d’améliorer les conditions de vie et de travail des personnels. Matita est très intéressée par ce challenge, travailler à l’élaboration d’un nouveau projet structuré à partir des bases définies les années précédentes et va développer à nouveau de nombreuses actions transversales avec tous les services de l’UNS.
Dans le cadre de son travail, elle participe principalement à l’élaboration des orientations générales de la politique de l’UNS en matière d’action sociale et d’accueil des personnes handicapées. Elle initie et coordonne diverses actions à caractère social, culturel ou sportif en faveur des personnels de l’Université. Elle les informe sur leurs droits et travaille en liaison avec différents organismes sociaux.

Elle favorise la sensibilisation à la thématique du handicap, au sein de l’université, des personnels qui y travaillent, notamment en ce qui concerne le recrutement. Il est ainsi important de faire connaître sa qualité de travailleur handicapé et surtout d’en informer ses responsables.

Elle travaille également avec l’assistante sociale Hélène Bergès, du Service Universitaire de Médecine Préventive et de Promotion de la Sante (SUMPPS), en relation avec les Bureaux des Personnels des composantes de l’Université, pour mettre en avant la politique sociale de l’établissement.

Elle peut être contactée directement par les personnels.